Catégories
Politique

Les pourparlers du gouvernement belge s'effondrent – POLITICO

De Wever et Magnette | Nicolas Maeterlinck / Belga via Getty Images

Deux plus grands partis ne parviennent pas à trouver des alliés pour une nouvelle coalition.

Par

Actualisé

Les deux principaux politiciens belges ont abandonné leurs efforts pour mettre sur pied un gouvernement de coalition, ont rapporté vendredi les médias nationaux.

Le leader nationaliste flamand Bart De Wever et le leader socialiste francophone Paul Magnette avaient négocié ces derniers jours avec de petits partis dans le but de former une nouvelle administration.

Mais les pourparlers se sont effondrés après que les partis libéraux et verts ont repoussé les propositions de la coalition, publiant jeudi une rare déclaration conjointe pour souligner leurs préoccupations. Il a laissé les deux négociateurs principaux juste en deçà d'une majorité au parlement.

De Wever et Magnette devraient rencontrer le roi Philippe lundi pour mettre officiellement fin à leur rôle de négociateurs principaux. Ils ont été nommés il y a à peine quelques semaines.

La tentative ratée des présidents des deux plus grands partis politiques du pays renvoie à nouveau la Belgique à la planche à dessin politique. Les politiciens ont du mal à former un gouvernement majoritaire depuis plus d'un an, depuis les élections générales de mai 2019.

Le pays est actuellement dirigé par un gouvernement intérimaire dirigé par le Premier ministre Sophie Wilmès. Mais ses pouvoirs sont limités et ses partis membres ne disposent pas d'une majorité au parlement.

La Belgique n'a pas eu de gouvernement pleinement opérationnel depuis décembre 2018, lorsque le parti New Flemish Alliance de De Wever s'est retiré d'une administration dirigée par Charles Michel, qui est désormais président du Conseil européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *