Catégories
Politique

Les notes d'approbation de l'UE ont augmenté pendant la pandémie de coronavirus – POLITICO

Les opinions positives sur l'Union européenne se sont accrues au milieu de la pandémie, selon une enquête menée cet été dans neuf pays d'Europe occidentale et méridionale.

Une étude du Pew Research Center, publiée mardi, a révélé qu'une majorité de personnes dans ces pays – le Royaume-Uni et les membres de l'UE Allemagne, Italie, Pays-Bas, Danemark, Espagne, France, Suède et Belgique – avaient une opinion favorable de l'UE.

Dans les huit pays de l'UE, les gens «ont approuvé non seulement la réponse de leur gouvernement national au COVID-19, mais aussi la façon dont l'UE avait géré l'épidémie», note l'étude. Au Royaume-Uni, plus de personnes (64%) ont approuvé la gestion de la pandémie par l’UE que celle de leur propre pays (46%).

Près des trois quarts des Allemands (73%) avaient une opinion positive de l'UE, suivis du Danemark (70%) et de l'Espagne (68%). La note la plus basse est venue d'Italie (58 pour cent).

Près d'un an après avoir quitté le bloc, 60% des répondants britanniques avaient une opinion favorable de l'UE – la note la plus élevée depuis que Pew a commencé à interroger sur le sujet en 2004.

La plupart des personnes interrogées pensaient également que l'UE avait fait du bon travail face à la pandémie, allant de 68% en Allemagne et aux Pays-Bas à 51% en Belgique et 54% en Italie.

En dehors de l'Europe, le point de vue était légèrement différent. Dans quatre des cinq pays non européens étudiés – le Canada, les États-Unis, l'Australie, le Japon et la Corée du Sud – une majorité de répondants avaient également une opinion positive de l'UE. Le plus étrange était le Japon, où moins de la moitié (47%) avaient une opinion favorable du bloc.

De plus, alors que les Canadiens et les Américains avaient également une opinion positive de la gestion de la pandémie par l’UE – 65 et 62%, respectivement – les Australiens étaient quelque peu en désaccord (46%). Le Japon et la Corée du Sud, qui ont réussi à contenir largement le virus, ont vu les choses très différemment: seuls 19% des Coréens et 34% des Japonais pensaient que l'UE avait fait du bon travail.

Encore plus de répondants de l'UE pensaient que leur propre pays avait bien géré la crise. Une grande majorité d'Allemands (88%) et de citoyens néerlandais (87%) ont déclaré que leur pays avait fait du bon travail, mais ces notes d'approbation pâlissaient par rapport à celles du Danemark (95%). À l'extrémité inférieure se trouvaient l'Espagne (54%) et la France (59%). Seuls les Espagnols pensent que l'UE a fait un meilleur travail que Madrid – respectivement 65% contre 54%.

Pew a interrogé entre 801 et 1535 personnes chacun dans les neuf pays européens, le scrutin ayant lieu entre le 10 juin et le 3 août – les résultats ne prennent donc pas en compte la deuxième augmentation actuelle des cas de coronavirus à travers le continent.

Il a également enquêté entre 1 037 et 1 502 personnes en Australie, au Canada, au Japon, en Corée du Sud et aux États-Unis au cours de la même période.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *