Catégories
Politique

Les États de l'UE peuvent interdire les abattages rituels casher et halal, les règles des tribunaux – POLITICO

La plus haute cour de l’UE a décidé jeudi que les pays membres pouvaient interdire la pratique de l’abattage rituel afin de promouvoir le bien-être des animaux, sans enfreindre les droits des groupes religieux.

La décision de la Cour de justice de l'UE fait suite à une contestation judiciaire d'associations juives et musulmanes contre l'interdiction par le gouvernement flamand de tuer des animaux sans étourdissement préalable non létal (également appelé réversible) en 2017.

Plus tôt cette année, un avocat général à la Cour de l'UE a déclaré que l'interdiction devrait être annulée car elle n'était pas conforme à la législation de l'UE, qui permet une exemption des obligations en matière de bien-être animal pour des raisons religieuses.

Cependant, le tribunal de l'UE a déclaré jeudi que le règlement de l'UE sur l'abattage des animaux «n'empêche pas les États membres d'imposer une obligation d'étourdir les animaux avant leur mise à mort, ce qui s'applique également en cas d'abattage prescrit par des rites religieux», à condition que Charte des droits de l'homme fondamentaux de l'UE.

La charte comprend un droit de «manifester» la pratique et l'observance religieuses, mais le jugement a déclaré que cela devait être mis en balance avec la capacité de l'étourdissement réversible à répondre à un «objectif d'intérêt général» de l'UE, à savoir le bien-être animal. L'interdiction proposée en Flandre n'affecterait pas non plus la circulation de la viande casher et halal produite ailleurs, a ajouté le tribunal.

Les groupes religieux ont immédiatement condamné la décision, le président du Congrès juif européen, Moshe Kantor, la qualifiant de «coup dur pour la vie juive en Europe» dans un communiqué.

«Le droit de pratiquer notre foi et nos coutumes … a été gravement compromis par cette décision», a déclaré Kantor.

«Nous prévoyons de poursuivre tous les recours légaux pour corriger ce tort», a ajouté Yohan Benizri, le président de la Fédération belge des organisations juives.

Cet article fait partie de POLITICOService de police premium de: Pro Agriculture and Food. De la sécurité alimentaire aux maladies animales, en passant par les pesticides et plus encore, nos journalistes spécialisés vous tiennent au courant des sujets qui guident l'agenda politique agricole. Email (email protégé) pour un essai gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *