Catégories
Actualités Belges

L'épidémie de Covid frappe un foyer de soins belge après la visite du Père Noël | Belgique

Au moins 26 résidents d'une maison de retraite belge sont décédés depuis la visite d'un bénévole déguisé en Saint-Nicolas qui a depuis été testé positif au Covid-19.

Les décès au domicile d'Hemelrijck à Mol, près d'Anvers, ont incité la municipalité locale à critiquer les organisateurs «complètement irresponsables» de la visite festive bien que la cause de l'infection ne soit pas encore certaine.

L’épidémie avait fait suite à une visite le 5 décembre de volontaires habillés en saint Nicolas et son assistant Zwarte Piet, organisée par la direction de la maison de retraite. La figure de Saint-Nicolas à la barbe blanche et en robe rouge, ou Sinterklaas, apporte des cadeaux aux Belges tous les 6 décembre.

Mais en quelques jours, les habitants avaient présenté des symptômes de coronavirus. Vingt-six sont décédés depuis et 85 autres ont été testés positifs pour le coronavirus, ainsi que 40 membres du personnel.

Dans un communiqué, la municipalité de Mols avait initialement déclaré que le volontaire ne pénétrait que dans «les espaces communs, comme les aires de repos».

«Il se tenait toujours à distance des résidents, ne restait nulle part plus de quelques minutes et portait un masque buccal. Les habitants portaient également un masque buccal », a indiqué la municipalité.

Mais après que des photos de l'événement aient été révélées révélant que les résidents ne portaient pas de masques lors de la visite, la municipalité a émis une clarification.

«Nous avons reçu de fausses informations de la part de la direction», indique le deuxième communiqué. «Nous le regrettons profondément. Après avoir regardé plusieurs photos, nous devons conclure que cela va bien plus loin qu'une erreur. C'est plutôt un événement complètement irresponsable. Nous n'aurions jamais approuvé cela.

Marc Van Ranst, éminent virologue, a rapporté sur Twitter que la plupart des infections provenaient de la même source.

Un porte-parole régional de la santé, Joris Moonens, a déclaré qu'aucune enquête n'avait été ouverte en l'absence de plainte officielle. Rien n'indique que le volontaire savait qu'il était infecté.

Un gestionnaire de crise a été nommé pour Hemelrijck, qui abritait 169 personnes avant l'épidémie de Covid, pour aider le personnel, les résidents et les proches à faire face «en cette période difficile».

La Belgique a l'un des taux de décès par coronavirus par habitant les plus élevés au monde, et plus de la moitié des personnes décédées – 11066 personnes – étaient des résidents de maisons de retraite.

Armonea, la société qui gère le foyer de soins, a déclaré que son personnel avait pris les mesures appropriées pour assurer la sécurité des résidents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *