Catégories
Politique

Le nouveau ministre belge de la Santé est le vétéran socialiste Frank Vandenbroucke – POLITICO

Photo d'archive de Frank Vandenbroucke avec Charles Michel | Nicolas Maeterlinck / AFP via Getty Images

Par

Mis à jour

Le socialiste Frank Vandenbroucke, 64 ans, a été appelé aujourd'hui pour devenir vice-Premier ministre et ministre de la Santé de Belgique, marquant un retour surprise en politique.

Cette annonce intervient alors que le nouveau gouvernement, dirigé par le Premier ministre libéral flamand Alexander De Croo, doit être assermenté aujourd'hui par le roi belge Philippe. Vandenbroucke succèdera à la ministre de la Santé Maggie De Block, qui a annoncé mercredi qu'elle démissionnait.

Soulignant le sentiment de choc dans les cercles politiques, le président du parti socialiste Conner Rousseau a qualifié la nouvelle de «bombe».

Vandenbroucke a fait ses débuts dans la politique belge dans les années 1980, quand il a été vice-premier ministre, ministre de l'Intérieur et des Affaires sociales et, plus tard, ministre flamand de l'éducation. En 2009, son parti a refusé de le nommer à des postes ministériels, ce qui l'a incité à quitter la politique en 2011 pour poursuivre sa carrière universitaire.

À la radio belge ce matin, il a admis qu'il avait des doutes quant à son retour au gouvernement.

"Dans le travail scientifique, il est très important de faire les choses à fond. En politique, il faut parfois décider très rapidement. C'est un monde complètement différent", a-t-il déclaré. "Mais si on vous demande de contribuer à la cause publique à un moment si difficile pour tant de gens, vous devez sauter."

Vandenbroucke n'a pas précisé comment il allait gérer la pandémie de coronavirus. Mais il a dit que "nous avons maintenant expérimenté à quel point nous sommes parfois vulnérables en tant qu'humains, et à quel point nous sommes vulnérables en tant que société, comment un tel virus peut paralyser la société".

Il ne sera pas seul dans cette tâche. Selon le nouvel accord de coalition, le nouveau gouvernement nommera un «commissaire corona» pour superviser la riposte nationale à la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *