Catégories
Politique

La France perd la défense du siège du Parlement européen à Strasbourg – POLITICO

Une session de vote au Parlement européen à Strasbourg | Frederick Florin / AFP via Getty Images

La Cour de justice de l'UE a rejeté l'argument de la France selon lequel une session budgétaire tenue à Bruxelles était contraire aux traités de l'UE.

Par

Actualisé

Jeudi, la Cour suprême de l'UE a rejeté une affirmation de la France selon laquelle le Parlement européen n'aurait pas respecté les traités du bloc lorsqu'il a décidé en 2017 d'adopter le budget annuel de l'UE lors d'une session à Bruxelles plutôt qu'à Strasbourg.

C'est la deuxième fois en trois ans que la Cour de justice de l'Union européenne annule un plaidoyer du gouvernement français pour défendre le siège du Parlement à Strasbourg. Les détracteurs du décampage mensuel des députés, des membres du personnel et des fonctionnaires – au coût pour les contribuables de 114 millions d'euros par an selon une estimation de 2014 de la Cour des comptes de l'UE – soutiennent qu'il est inefficace et inutile.

Le coronavirus obligeant les députés européens à travailler à distance ces derniers mois, la nécessité de maintenir le siège de Strasbourg de la législature est devenue encore plus minutieuse.

Le tribunal de Luxembourg a fait valoir que le Parlement, qui est tenu par la loi de voter le budget de l'UE "lors de la session plénière ordinaire tenue à Strasbourg", a le droit de débattre et de voter à Bruxelles "si cela est requis par des exigences relatives au bon déroulement de la procédure budgétaire ", selon le communiqué.

La décision de jeudi est le point culminant d'une plainte déposée en 2018 par la France selon laquelle une session parlementaire sur le budget annuel de l'UE tenue à Bruxelles allait à l'encontre d'une exigence des traités de l'UE selon laquelle l'institution "exerce les pouvoirs budgétaires" lors des plénières de Strasbourg.

L'allégation faisait référence à une décision du Parlement d'inscrire le débat et le vote d'un texte commun du budget 2018 de l'UE à l'ordre du jour d'une session de Bruxelles tenue les 29 et 30 novembre 2017.

La France avait déposé une plainte similaire en 2017, mais elle a également été rejetée par la plus haute juridiction de l'UE.

Un diplomate européen a déclaré que la France "examinait" la décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *