Catégories
Politique

Bruxelles maintiendra la règle du masque facial au moins jusqu'à mi-septembre – POLITICO

La région peut toutefois réviser la politique après avoir évalué les effets du retour des gens de vacances et de la réouverture des écoles. | Olivier Hoslet / EFE via EPA

Les ouvertures d'écoles, les retours de vacances considérés comme critiques dans l'évaluation de la situation.

Par

Actualisé

Les masques resteront obligatoires à Bruxelles au moins jusqu'à mi-septembre, selon le ministre-président de la Région bruxelloise, Rudi Vervoort.

La région pourrait cependant réviser la politique après avoir évalué l'effet du retour des gens de vacances et de la réouverture des écoles, a déclaré Vervoort dans une interview jeudi.

Dans toute la région de Bruxelles-Capitale, les gens doivent porter des masques en public depuis le 12 août. Suite aux conseils d'experts, Vervoort a ordonné que la mesure intervienne dès que le taux d'infection quotidien moyen dans les 19 communes atteignait 50 pour 100 000 habitants.

Après une envolée du début à la mi-août, le nombre de nouveaux cas signalés en région bruxelloise est en baisse, mais le total hebdomadaire est toujours plus élevé qu'il ne l'était en juillet. La semaine dernière, 719 infections ont été enregistrées dans la région, contre 929 la semaine précédente.

Interrogé sur le moment où la mesure pourrait être révisée, Vervoort a déclaré qu'il souhaitait voir la situation se stabiliser avant d'abandonner l'exigence du masque facial.

"L'idée est d'examiner cela à plus long terme", a-t-il déclaré. "Cela ne sera pas levé dès que nous serons de retour sous 50 ans (infections pour 100 000 habitants). Il doit y avoir une tendance au fil du temps."

«Dans les semaines à venir, nous aurons des événements susceptibles d'influencer le taux d'infection, comme le début de l'année scolaire et les derniers retours des zones rouges. Nous devrons au moins surmonter ces deux événements avant de voir ce que nous faisons ", a déclaré Vervoort." L'objectif n'est pas d'imposer le masque facial de manière permanente. "

Le ministre-président, qui participe aux réunions du Conseil national de sécurité belge, a souligné que tout assouplissement de la règle du masque ne signifie pas que la vie reviendra à la normale. Par exemple, le gouvernement fédéral n'est "pas prêt à abandonner la mesure sur les transports publics", a-t-il déclaré.

En attendant, le gouvernement prépare "des mesures complémentaires pour l'organisation de la vie professionnelle", qui incluent des lignes directrices sur les masques, a-t-il ajouté.

Cet article fait partie de POLITICOService de police premium: Pro Health Care. Qu'il s'agisse de prix des médicaments, d'EMA, de vaccins, de produits pharmaceutiques et plus encore, nos journalistes spécialisés vous tiennent au courant des sujets qui guident l'agenda de la politique des soins de santé. Envoyez un e-mail à pro@politico.eu pour un essai gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *